3.10.2017: Traces de Ruthénium-106 mesurées dans l’air au Tessin

03.10.2017 – Les résultats des mesures de bas niveau de la radioactivité dans l’air effectuées par l’OFSP ont révélé la présence de traces de Ruthénium-106 dans les aérosols prélevés à Cadenazzo, au Tessin, entre le 25.09 et 02.10.2017. La concentration de Ruthénium-106, un élément radioactif d’une demie-vie de 373.6 jours, s’élève à env. 40 micro-Bq/m3, soit une valeur 17’000 fois inférieure à la limite d’immissions dans l’air fixée pour ce radionucléide dans l’Ordonnance sur la radioprotection. Il n’y a par conséquent aucun  risque pour la santé de la population. Les résultats préliminaires montrent que les concentrations de Ruthénium-106 dans l’air à Liebefeld au cours de la même période sont restées inférieures à la limite de détection de 15 micro-Bq/m3. L’OFSP poursuit ses mesures.

Le Ruthénium-106 est un radionucléide, utilisé par exemple en médecine pour le traitement par irradiation des tumeurs de l’œil. L’origine de ces traces n’est pour l’heure pas connue, mais les autorités autrichiennes ont fait savoir dans un communiqué publié le 03.10 que ce radionucléide avait également été mesuré en plusieurs endroits du pays avec des concentrations supérieures à celles enregistrées en Suisse. D’autres pays européens sont également concernés sans que les valeurs définitives n’aient encore été publiées.

A noter qu’aucun autre radionucléide d’origine artificielle n’a pu être décelé au cours de la même période, ce qui indique qu’il s’agit probablement d’une source de Ruthénium qui a été accidentellement incinérée et non d’un rejet provenant d’une installation nucléaire ou d’une usine de retraitement, car dans ce cas l’émission de Ruthénium-106 s’accompagnerait de celle d’autres radionucléides.

Les résultats des mesures de bas niveau de la radioactivité dans l’air effectuées par l’OFSP sont publiés sur le site www.radenviro.ch dès qu’ils sont disponibles.

Comments are closed.