URAnet aqua (OFSP)

Mesure automatique de la radioactivité dans les rivières:
Le nouveau réseau de surveillance en continu de l’Aar et du Rhin en aval des centrales nucléaires

En 2011, suite à l’accident dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, de grandes quantités de substances radioactives ont été déversées dans la mer. La surveillance en continu de la radioactivité dans les rivières en Suisse, inexistante jusque-là, est alors devenue un thème important. Depuis 2015, cette lacune est comblée et 5 sondes automatiques exploitées par l’Office fédéral de la Santé Publique mesurent en continu les concentrations des émetteurs gamma dans l’Aar et le Rhin, en aval des centrales nucléaires. Ces sondes, équipées d’un détecteur Na-I, fournissent des résultats de mesure à court terme toutes les dix minutes ainsi que des résultats intégrés sur une période d’une heure.

En plus du débit de dose, les sondes mesurent par ailleurs directement les concentrations individuelles des radionucléides naturels et artificiels présents. Pour les émetteurs gamma d’origine artificielle, comme le Césium-137 (137Cs), la limite de détection est de 1 Becquerel (Bq) par litre. Ceci permet de fixer un premier seuil d’alerte à un niveau de contamination encore modéré, correspondant à la valeur de tolérance fixée dans l’OSEC pour les eaux potables (10 Bq/l pour le 137Cs). Le second seuil d’alarme correspond à un dépassement de la valeur limite selon l’OSEC (1’000 Bq/l pour le 137Cs). Dans ce cas, l’alarme est directement transmise à la centrale nationale d’alarme, chargée de prendre les mesures de protection nécessaire. Les mesures effectuées jusqu’à présent montrent une augmentation des concentrations des produits de filiation du radon (d’origine naturelle) en cas de crues. Aucun radionucléide artificiel n’a en revanche pu être décelé depuis la mise en service des sondes.

Accès aux données | Disponibilité des données

Installation Sonde URAnet
Plan de l’installation d’une sonde aquatique sur un pilier planté dans l’eau (A); Une potence fixée sur la rive (B); Fixation inférieure de la sonde (C). Le câble de raccordement bleu et le câble d’acier porteur sont conduits dans l’eau via la potence. Le câble d’acier inférieur sert à positionner et renforcer la sonde (image A: D. Wyder, Metas; image C: taf-taucharbeiten ag).

Accès aux données | Disponibilité des données

Comments are closed.